lundi 13 décembre 2010

Technique : Mousse à raser...

Bonjour,

Oui, je l'admets, de la mousse à raser sur un blog porté plutôt sur la calligraphie, c'est un peu étrange... Mais comme c'est aussi le blog où je place les techniques pour réaliser des "fonds", pour les cartes ou encore par exemple "sous les calligraphies", admettez que ce n'est pas si étrange qu'il y paraît ?

Je vous montre... C'est d'un bel effet n'est-il pas ?


même si en réalité, je ne sais pas si l'on peut calligraphier par dessus, c'est à essayer... avec ou sans fixatif, à l'encre ou à la peinture... C'est à essayer...

En tout cas, voici la technique...

Vous commencez par sortir tout le matériel nécessaire :
- mousse à raser,
- feuille plastique (cela peut être un set de table par exemple),
- encres liquides,
- cure-dent ou autres objets pour laisser des traces,
- racloir (genre raclette vendue avec les crèmes dépilatoires ou carte de téléphone périmée, carte de paiement inutilisée...),
- papier blanc.


Vous recouvrez votre support plastique (je dis plastique parce que c'est plus facile à nettoyer, mais vous faites comme vous voulez, hein ?) d'une généreuse couche de mousse à raser...


Vous pulvérisez les encres liquides ou vous jetez ça et là des gouttes d'encres liquides...


Avec le cure-dent, vous tracez de jolis cercles, courbes, arabesques, motifs... à votre convenance...


... dans un sens... puis dans l'autre...


Puis, quand cela vous semble d'un joli mélange...


... vous appliquez soigneusement quelques secondes votre feuille de papier blanc sur la mousse colorée... Vous la retirez...


Et aussitôt, vous "raclez" la mousse à l'aide de votre carte de paiement... C'est un usage pour lequel votre banquier ne vous fera aucun souci...


Vous pouvez utiliser la mousse à raser plusieurs fois. C'est bon pour l'économie (anti-gaspillage) et pour l'esthétique (nuances de plus en plus claires). Mais plusieurs fois à la suite... Je ne sais pas ce que cela donnera si vous attendez huit jours avant de colorer le deuxième papier...

Vous laissez sécher... et vous utilisez comme tout autre papier... Mais là c'est "encore mieux" car c'est vous qui l'avez fait... ;)


C'est-y pas beau ces ravissantes marbrures ?
Si vous essayez, vous me dîtes ce que vous en pensez ?

Bonne journée

samedi 11 décembre 2010

Rien d'autre...

Bonjour,

La semaine passée, c'était cours de calligraphie... Ben oui... Il faut bien des moments comme ça, sinon, ce n'est pas la peine...

Quand nous avons l'été dernier commencé à "transformer les écritures", je ne pensais pas que cette idée reviendrait aussi vite sous ma plume... Et pourtant... Ce samedi, nous avons à nouveau transformé... dans une autre direction...

Nous avons tenté de réduire le corps de la plume tout en gardant la même taille de plume... ce qui a une lègère, mais si légère, tendance à "tasser" l'écriture qu'elle en prend un petit aspect "pataud"...

Donc... plume 1, réduire la portée... plume 0, réduire la portée, encore un peu... Resserrer les écarts entre les portées... Tasser encore... Augmenter la taille de l'outil -Arghhhhh- automatic pen 4, automatic pen 5... Le texte commence à prendre l'aspect d'une "trame" qui peut faire un fort bel effet de "fond"...

Ensuite il fut temps de commencer à trouver des idées de compositions... une trame, un mot... un mot sur la trame, au milieu de la trame, par-dessous la trame... fond complet ou sur un bandeau, sur une forme définie... Tout est possible, tout est réalisable, c'est la calligraphie... ;)

J'ai donc commencé par crayonner quelques idées qui me sont venues -si si, ça arrive, parfois, dans la vie...-


Je suis partie d'un petit mot que j'avais lu "Rien d'autre à faire aujourd'hui que d'aller dans le printemps"...
- Mais, me suis-je dit -oui, je me parle à moi-même, au moins je ne m'accuse pas de dire n'importe quoi-, le printemps c'est loin... et il fait très froid "maintenant"... et j'ai encore cinq ou six mois à me geler avant d'être "dans le printemps"... 
- Qu'à cela ne tienne ! me rétorquai-je -oui, je me rétorque à moi-même, peu de risques d'être contrariée ainsi-, je vais écrire "Rien d'autre à faire aujourd'hui que d'aller à demain...
S- Certes, me répondis-je... cependant pourquoi aller à demain alors qu'aujourd'hui n'est pas terminé ?  Sans compter que rien ne garantit que demain existe...

Il ne me restait plus qu'à écrire le mot de la fin... Rien d'autre...

J'ai commencé par celle-ci, dont j'aime beaucoup la progression de l'intensité de la couleur, même si cela ne fait pas forcément penser à une trame...


Ensuite j'ai testé la trame "sous" un mot écrit... mais un fond "incomplet"... (pas sur toute la surface du papier donc)

Et puis au dernier moment, vite fait (tellement vite qu'il faut que je recommence, les deux "r" ne sont pas de la même taille... Alors transformer les écritures, soit, mais tant qu'à faire, autant le faire pareillement sur un même support...

C'était un travail intéressant... vraiment très intéressant...  Là encore tellement de choses à essayer... et si peu de temps...
Bonne journée

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...