samedi 7 mars 2009

Cartes de voeux, des anciennes

Bonjour,

Puisque j'en suis à vous montrer les cartes de voeux calligraphiées... et à continuer la migration de mes calligraphies égarées dans les limbes internétiques, je replace celles d'il y a un, non deux, non trois... enfin, je n'en sais plus rien... ans... Elles ont toutes été réalisées au brou de noix puisqu'il s'agissait de ne pas se laisser distraire par les couleurs mais de se concentrer sur la composition.
C'était un petit projet "en attendant Noël". Je tentais de réaliser une carte de voeux régulièrement, de manière à ne pas m'y prendre au dernier moment pour réaliser toutes les cartes, mais cette année, j'essayais de calligraphier mes cartes alors c'était un peu plus long qu'une réalisation "scrapbookée". Je me donnais donc une semaine pour chacune. Toutes les semaines, je changeais une idée, mais je gardais le même texte, du moins j'allais essayer, de manière à travailler un point que j'évite consciencieusement le plus souvent tellement je le trouve difficile : comment mettre en forme le texte, comment obtenir un effet différent avec une mise en forme différente...

Idée 1 : Calligraphier le mot "Noël"
J'aurais voulu "jouer" sur les lettres. Le carré que j'avais projeté de réaliser avec l'écriture "fraktur" à laquelle je m'entraîne en ce moment et les 4 lettres du mot NOEL ne s'est pas laissé faire, alors j'ai regardé ce que j'avais en "stock" (écritures déjà vues), l'onciale m'a paru convenir. Adoptée... Cependant l'emboîtement des lettres ne s'est pas bien orchestré donc finalement, j'ai un peu décalé le L et remonté le E... Cela dit, je me demande si je n'aurais pas pu faire remonter le L dans le O... Bah... ça me fait une expérience, n'est-ce pas ?
Idée 2 : Calligraphier des "superpositions"
Là, j'ai pu réaliser ce que j'avais en tête, c'est peut être pour cela que cette carte me satisfait davantage. L'écriture du fond est une onciale, toute en rondeur, sur laquelle vient s'inscrire la fraktur. J'ai ajouté les petits noeuds pour la déco.
Idée 3 : Calligraphier un "encadrement"
L'écriture est toujours une onciale, toute en rondeur, ça fait doux pour Noël, non ? J'aurais pu écrire "en cadre" autour d'une illustration ou d'un mot. Je le ferai. Mais pour changer, j'ai utilisé la "calligraphie" comme cadre des lettres. J'ai commencé par isoler les carrés blancs avec de l'adhésif repositionnable, puis j'ai écrit le fond. J'ai écrit ensuite les lettres dans les carrés. J'avais prévu de laisser blanc, sans rien mettre, mais la démarcation entre la zone calligraphiée et la zone blanche n'était pas très nette. Alors j'ai tracé un trait à la plume fine, mais j'ai trembloté un peu et de plus c'était plat ! Alors la couture à fil doré donne finalement du relief et un peu de brillant. Un pebble pour relever un détail, le Noël en écriture un peu plus foncée (là c'était une erreur, mais qui rend pas si mal après coup).
Idée 4 : Calligraphier avec une "réserve"
L'écriture est toujours une "fraktur", écrite avec une "gomme de réserve liquide" (ou drawing gum pour les anglodouées) et un calame, calame car je craignais d'obturer la fente de ma plume avec la gomme de réserve, gomme de réserve aussi pour le sapin "plus clair". Difficile de réaliser un trait fin avec un liquide aussi épais je trouve. Une fois le voeu écrit à la gomme de réserve, j'ai passé du brou de noix augmenté de gel médium brillant pour le fond. Il faudra que je fasse la même sans gel pour voir la différence, car je ne suis pas bien sûre de l'avoir repérée. Puis j'ai imprimé avec un tampon décoratif "sapin" et une encre "marron" pour rendre le fond moins terne. J'ai frotté pour retirer la gomme de réserve mais j'ai trouvé que la réserve était trop blanche alors j'ai finalement repassé un peu de brou de noix (seul cette fois) pour atténuer les contrastes. j'ai ajouté l'étoile dorée (ça ne se voit pas trop, mais si, elle est dorée) sur le sapin, déchiré et encré les bords de la carte avant de la coller sur le support (c'est mieux avant, bien sûr)J'ai fait simple car j'ai eu peu de temps cette semaine pour la réaliser. Et bien oui, on ne peut pas préparer la classe et ses bilans de fin de périodes, faire la classe, rédiger des rapports, aller au salon "Créations et savoir-faire" et réaliser les cartes de Noël. Comme dirait Beau-Papa, la donnée fixe, c'est qu'il n'y a que 24 heures dans une journée.
Idée 5 : Calligraphier une composition avec un "collage"
L'écriture est toujours une "fraktur" au brou de noix, un fond de papier aquarelle passé à l'encre "distress", des papiers imprimés d'écriture collés dans l'angle sur lesquels sont également collées des fleurs de papier.
Idée 6 : "Calligraphier une composition avec des vagues"
Pour l'écriture, j'ai échangé la "fraktur" par l'onciale, qui me parait aller par sa rondeur avec les l'idée des vagues. J'ai écrit les "joyeux noël"au brou de noix dilué sur un fond de papier aquarelle en suivant les "vagues" que j'avais tracées à l'aide de la règle souple. L'avantage de cette règle est qu'elle garde la forme de la vague et vous pouvez la déplacer et avoir toujours la même "ligne". Puis j'ai écrit un peu plus petit le reste du texte, avec un brou de noix moins dilué, en plus petit, selon d'autres "vagues". Et puis la petite étoile dorée pour donner un peu de relief (une attache parisienne).
Bonne journée
Véronique

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...