mardi 26 mai 2009

Callifusion : Mathématiques

Bonjour,

Qui dit "callifusion" dit que vous devez mettre votre grain de sel -et la pointe de votre plume-dans la calligraphie d'autrui... En l'occurence dans la calligraphie d'Aly. C'est le côté "pas facile" de l'histoire parce que tout de même... il ne faut pas "rater" la calli d'Aly... ni les autres bien sûr, mais ce n'est pas le sujet pour le moment, et ça rimait bien moins il faut le dire ;)

Alors un peu beaucoup terriblement inquiète quant à ma capacité à répondre à un tel défi, je me demandais quel allait être le premier "défi"... Je me disais qu'au regard de la discussion initiée sur le forum "Encre et Lumière", ce serait un papier "artisanal" qui baverait mais j'avais dans l'idée de travailler à la gouache pour éviter ça... Et toc !

Mais c'était encore pire... ;)
Le matin, dès l'aube, à l'heure où blanchit la campagne, oups je m'égare... Le matin, disais-je, à l'heure où le facteur passait -laquelle heure correspondait à mon rendez-vous chez le médecin, ce qui explique que je sortais si tôt... sinon c'était trop tôt ! j'étais en vacances, que diantre !-, je trouvais dans la boîte à lettres, cette calli d'Aly...

... ayant pour thème... je vous le donne en mille ?... LES MATHEMATIQUES !
Quand on sait que je suis aussi inapte en mathématiques qu'en anglais, reconnaissez qu'il y a de quoi rire, non ? Rire jaune, bien sûr, pour moi... Mais rire tout de même pour ceux qui savent que les mathématiques et moi... Ca fait bien plus que deux...
Heureusement, il ne s'agissait pas de résoudre des équations ou d'effectuer des opérations, ni de tracer des figures géométriques ni de calculer des statistiques... juste "d'écrire des mathématiques"... J'allais bien trouver une solution quand même ?
Et bien oui, j'ai trouvé... Alors que je cherchais une formule mathématique, "la" formule mathématique qui me donnerait envie de l'écrire sur cette calli d'Aly, je suis tombée sur un poème, celui-ci :
J'étais alors en proie à la mathématique.
Temps sombre! Enfant ému du frisson poétique,
Pauvre oiseau qui heurtais du crâne mes barreaux,
On me livrait tout vif aux chiffres, noirs bourreaux ;
On me faisait de force ingurgiter l'algèbre ;
On me liait au fond d'un Boisbertrand funèbre ;
On me tordait, depuis les ailes jusqu'au bec,
Sur l'affreux chevalet des X et des Y ;
Hélas! on me fourrait sous les os maxillaires
Le théorème orné de tous ses corollaires ;
Et je me débattais, lugubre patient
Du diviseur prêtant main-forte au quotient.
De là mes cris.
Paris, mai 1831..
Victor HUGO, Les Contemplations (1856),
Livre premier (Aurore), « À propos d'Horace ».
C'était exactement cela qu'il me fallait ! Savez-vous ? Quand vous trouvez exactement "le" mot qu'il faut... Et j'ai tellement l'esprit d'escalier avec mon neurone fatigué qu'il m'a fallu tout de même deux semaines pour tomber dessus cet extrait de poème. Et comme c'est à peu près quelque chose comme cela que je pense des mathématiques, mais que je le dis nettement moins joliment que Victor Hugo... et bien j'ai décidé d'écrire ce texte sur un fond d'acrylique "nombres" et "plastique à bulles". Le texte est écrit une fois en entier (ou presque sinon, je prenais toute la place pour moi toute seule) dans les nuances du papier et une deuxième fois , juste "la phrase" en rouge pour ressortir... Il a fallu que je marque le contraste avec un pinceau et de la gouache, mais bon... au moins, cela donne à peu près quelque chose que je visais...
Et voilà la vue d'ensemble de la réalisation maintenant, au bout de deux interventions. Il reste deux "quartiers" un peu entamés puisqu'il fallait "déborder"...
Bouh là, j'espère que cela conviendra à Aly, malgré le détournement de la Mathématique... Mais il est vrai que pour moi, c'est bien plus parlant comme ça. ;)
Bonne journée
Véronique

9 commentaires:

  1. et bien, quel défi!! j'adore ce poème de victor hugo, que je ne connaissais pas, car c'est aussi mon approche des maths
    en tout cas une réalisation magnifique tu es extrêmement douée
    bisous

    RépondreSupprimer
  2. Je te remercie Franny. C'est vraiment très gentil de ta part... Mais ne serais-tu pas un tantinet indulgente pour le coup ?
    Bonne journée

    RépondreSupprimer
  3. La Suprême Vengeance de Véronique sur les Mathématiques ! Hihihi ! J'aime beaucoup !
    Je ne connaissais pas non plus ce joli poème : à retenir !
    Héhé, trop fort. J'adore.

    RépondreSupprimer
  4. Puis toi qui nous parlais de compositions, de peinture et de calligraphie, d'écritures les unes sur les autres... voilà un bel exemple de composition réussie !
    Bonne journée !

    RépondreSupprimer
  5. Merci Emily. J'adore ton mot qu'on pourrait mettre en sous-titre "la suprême vengeance sur les Mathématiques".
    Aussi, la difficulté dans la composition réside dans l'effet qu'on souhaite provoquer chez celui qui regarde et lit...

    RépondreSupprimer
  6. salut "callie"... super ton blog, j'adore ta façon d'écrire... tu sais un jour il faudra qu'on se rencontre pour de vrai!!! biz! ps c'est super ce que tu as fait avec ce poème... et dis donc quand tu dis que tu es nulle aussi en anglais... tu sais prof de quoi je suis??

    RépondreSupprimer
  7. Du coup, Je n'ose imaginer que tu pourrais être professeur d'anglais ?...
    Fichtre ! Me v'là bien... ;)

    RépondreSupprimer
  8. Vraiment tu t'en es super bien sortie!! Je ne sais pas du tout ce que j'aurais fait en recevant des maths! Je ne connaissais pas non plus le poème...

    RépondreSupprimer
  9. J'aime beaucoup ce que tu as fait , c'est très réussi !!
    De plus , pour moi , que les mathématiques ont fait beaucoup souffrir aussi ..... ce poême que je ne connaissais pas est une vraie trouvaille !!!
    C'est une belle composition .

    RépondreSupprimer

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...