vendredi 15 janvier 2010

Apprendre

Bonjour,

Voilà un petit essai réalisé en cours de calligraphie... Il s'agissait grosso-modo de composer son texte avec deux écritures contrastées. Est-ce assez contrasté ? Bon... il y avait également des petites "consignes" connexes plus ou moins générales (éviter le rapport 50/50 pour chaque écriture par exemple, valable pour tout le monde), plus ou moins évolutives en fonction de l'avancée de la réalisation (éviter le noir, par exemple, spécialement pour moi)

En effet, je suis partie directement en noir... Eh là ! Non... En réalité, je suis partie avec du parme, mais cela m'a vite fatiguée, lassée... que sais-je ! Je ne suis pas ophtalmologue ! ;) Donc retour au noir ! C'était bien plus reposant...

Mais... pas le plus facile apparemment. Alors sur les conseils de Madame le Professeur, j'ai ajouté une goutte de couleur dans le noir, soit le parme aujourd'hui... Ben j'aime bien... Il faudrait que j'essaie avec du bleu, du orange, du rouge...

La première partie du texte a été écrite à la plume avec une "Gothique Textura" que je n'avais pas travaillée depuis... pfiouuuuuuuuu... longtemps... Ce n'est pas parfait, mais c'est revenu plus vite que ça n'était venu la première fois...

La seconde partie a été écrite avec la Cursive Gothique que je travaillais précédemment... mais... au pinceau ! Et bien oui... Le pinceau est nettement plus facile d'utilisation pour les envolées (surtout quand elles "montent"), de même que le calame que j'ai également un peu testé...

Normalement, le "d" ne devait pas passer sur le texte, mais comme la régularité d'un essai à l'autre n'est pas encore tout à fait au point... voilà ce que cela a donné... La encore, finalement, le résultat de la superposition tient la route il me semble...

J'ai mal évalué les distances et je pense qu'il y a un couac avec la dernière ligne... Peut-être aurais-je du l'écrire un peu plus haut, mais il aurait fallu que j'accepte les embrouillaminis que cela aurait provoqué entre les deux lignes d'écriture... Ou bien il aurait fallu que je donne davantage d'ampleur au deuxième "v" de "vivez" de manière à ce qu'il ne reste pas ce blanc, là, en plein milieu... Et comme Monsieur le "V" m'a contrariée ("il ne voulait pas" former une jolie courbe) toute la fin de semaine... presque jusqu'à la fin... je n'étais pas sûre d'y parvenir...

C'est difficile d'être suffisamment régulier pour qu'en fin de compte les lettres soient toujours exactement aux endroits où on les veut... D'un autre côté, ce sont les erreurs des essais qui permettent de trouver de nouvelles idées...

Et bien ! Pour le prochain cours il ne me reste plus qu'à trouver un texte "un peu long" avec quelques k, h, g, l, v, w, x, y, z... semés de-ci, de-là... Ainsi je pourrais "jouer" avec les envolées pour voir comment les "emmêler"... C'est une gageure il est vrai parce qu'il faut que le texte ait du sens, tant qu'à faire...

Merci de vos visites, de vos petits mots et à bientôt.
Bonne journée

3 commentaires:

  1. Encore une belle idée que je tenterai quand j'aurai le temps... d'ici un an ou deux ^^

    RépondreSupprimer
  2. Une bonne idée : une goutte de parme dans le noir. J'admire ta gothique cursive au pinceau, elle a vraiment beaucoup d'allure, bravo. C'est un beau travail!

    RépondreSupprimer

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...