lundi 17 mai 2010

Calligraphie gourmande

Bonjour,

Puisque le thème de l'exposition "des mots, des mets" tournait autour de la cuisine, de la gourmandise, des mets en plus des mots, il fallait bien que les calligraphes de la rencontre dégustent lors d'un petit atelier de ... cuisine !

Donc après un petit temps de perplexité... N'est-il point hérétique de gâcher ainsi une gourmandise aussi exquise ?... Et après un mélange* qui n'avait plus rien d'une friandise, j'ai tenté d'écrire un petit peu... ceci...


J'ai tout de même eu beaucoup de mal à écrire sans les lignes... pfffffiouuuuuuu.... D'ailleurs ça se voit...

D'abord un petit peu de fond... La substantifique moëlle* (NdlR : Non il ne s'agit pas de pâte à tartiner au chocolat, le gras ne sèche pas...) a été tartinée au pinceau, puis j'ai écrit à la plume dedans, ce qui a enlevé de la matière...


Puis j'ai utilisé la substance* au calame, à la plume, au pinceau, avec différentes écritures, variations sur un même thème

Et parfois même, les écritures ont été saupoudrées de sucre pour donner un peu de relief... Amélie nous a expliqué l'astuce avec laquelle Cécile Foissey (cliquer sur "galerie") a mitonné ses propres confiseries... Moi je pensais à de la poudre à embosser, mais c'était nettement moins poétique... Si ce n'est pas de la gourmandise, ça... Calligraphie, délices pour les papilles et poésie...


Bon, il faut admettre que je vais maintenant devoir de manière urgente trouver un fixatif... Mais voilà un essai qui ne manque pas de calorie oups saveur... Sans compter les discussions pour trouver "le mot de la fin"...
En effet, après "chocolat, gourmandise, sucrerie, délice, mets de choix" j'avais bien envie d'écrire "kilos"... mais d'aucuns ont prétendu que ce n'était pas très gentil... ;) et ont proposé "caresse". J'ai coupé la poire en deux en écrivant "délices de poids", comprenne qui voudra... ;)

Allez..
je vous donne la liste des ingrédients...
- cinq gouttes de gomme arabique
- une cuillère à café de chocolat en poudre
- une cuillère à soupe d'eau (pour le tartinage dans lequel on enlève de la matière)
- une deuxième cuillère à soupe d'eau (pour l'écriture à la plume)
- du sucre pour saupoudrer (si vous désirez)

Mélanger délicatement
Utiliser sans modération (mais ne pas ingérer)

Bon essais...
Je me demande ce que cela donnerait avec un glaçage...
Mais pour ceux qui voient la gourmandise d'une papille salée, rien ne vous empêche d'essayer avec du curry, de la cannelle, du gingembre moulu, épices de toutes les couleurs, de toutes les saveurs...

Bonne soirée

3 commentaires:

  1. excellent.. a voir le rendu, je me disais qu'on en mangerait.. pas étonnant si tu te mets à mettre du cacao dans tes "encres"... je n'aurais jamais osé mais quelle bonne idée... et en plus c'est odorant non?

    RépondreSupprimer
  2. On en mangerait ! C'est ce qu'on pourrait appeler jouer à Cocoa Chanel... j'aime beaucoup, forcément, à partir du moment où c'est chocolaté... Belle idée de travailler une texture différente, et ça rend bien. Et effectivement, ça doit sentir bon ^^.

    RépondreSupprimer
  3. Sympa , sympa tout ça ..... Je pourrais même dire très alléchant ! ;-)
    J'aime beaucoup l'idée et le résultat ....
    Ca donne envie d'essayer !

    RépondreSupprimer

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...