lundi 15 novembre 2010

Kézako ?

Bonjour,

En réalité, ce qui m'intrigue n'est pas tant la question "Qu'est-ce que c'est ?" que le problème "Si c'est ce que je crois que c'est, alors il y a un détail qui coince..." ;)

Le contexte : Mon beau-frère a eu la gentillesse de me laisser l'usage de cette "chose" qu'il a rapportée de son voyage en Asie... Cela ressemblait à quelque chose qu'il me tentait d'essayer... Mais dans laquelle je ne m'étais pas encore lancée, mes compétences en dessin étant plus que limitées (et ce n'est pas notre visite au Festival de la BD du coin qui va me faire changer d'avis sur ce sujet) :  la réalisation d'un sceau...

J'ai un peu regardé de tous côtés...


J'ai même sorti de la boîte ce que je pouvais pour mieux voir...


Alors effectivement, la pâte rouge ressemble bien à de la pâte à sceaux (surtout si l'on considère la difficulté que j'ai eu à enlever l'encre de mon doigt, je savais bien qu'il fallait mettre des gants !) et la forme des bâtons les fait bien ressembler à des sceaux...

MAIS...

Les sceaux sus-photographiés n'ont pas de motifs gravés à l'une des extrêmités...
Qu'à cela ne tienne ! me rétorquais-je (oui, je me parle toute seule. C'est un moyen comme un autre...). Puisque je sais que les sceaux peuvent être en pierre de stéatite pour être gravés, cela doit être de la stéatite et il faut que je les grave... (et là, on n'est pas sorti de l'auberge, mes compétences en dessin ne se sont pas améliorées depuis le début de ce message...)

MAIS...

Ce n'est pas de la stéatite...
Bon ok, je n'ai jamais eu de la stéatite entre les mains, mais j'ai bien lu que c'était une pierre friable.
Or ces choses sont bien loin d'être friables...
Cela ressemble plutôt à du bois.
Et moi comment fais-je pour graver du bois ? Indépendamment de mes compétences en dessin, mais en adéquation avec elles, mes compétences en travail du bois sont plus qu'inexistantes...
Si tant est que ce soit bien ce que je crois que c'est...

Donc première étape... savoir... C'est quand même ce qui est le plus pratique et le plus solide pour savoir quoi faire ensuite... Parce que si je me trompe, il est inutile de chercher à compenser mes incompétences en dessin et en travail du bois...
Ainsi donc, pensez-vous également qu'il s'agisse de deux sceaux, à graver donc et d'une pâte à sceau ?
Merci beaucoup
Bonne journée

7 commentaires:

  1. Je sais pas.....
    Mais j'attends avec impatience les réponses de personnes plus éclairées que moi .... si, si, si....

    RépondreSupprimer
  2. Alors là !!! perso je ne pourrai pas t'aider sur le sujet, ni même te donner une piste certaine, ce qui compte c'est du chemin qu'il te faudra prendre pour le découvrir ...
    Belle et bonne aventure à toi, je me languis de découvrir la notice de ton trésor
    Amitiés colorées de la Steffyroom
    Stef

    RépondreSupprimer
  3. demande à Delphine: elle s'y connait en sceau, elle s'en est fait un, biz

    RépondreSupprimer
  4. Hummm, je vois pas trop ce que ça peut être mais ça m'a l'air d'être un joli objet ;) par contre la boite semble avoir une forme bizarre... c'est peut être un indice !!

    RépondreSupprimer
  5. Taiwan, l’art des sceaux n’est pas seulement une forme d’expression artistique, le nombre important de magasins de gravure de sceaux que l’on rencontre partout prouve qu’il a aussi un côté pratique. Ce que l’on trouve souvent dans ces magasins sont les sceaux non encore gravés en bois, en pierre, en ivoire, en corne, en alliage et en fibres synthétiques que le client peut choisir selon ses goûts et ses besoins.
    Source : http://www.chine-informations.com/guide/gravure-des-sceaux-chinois_316.html

    Les sceaux en Extrême-Orient sont gravés dans un grand nombre de matériaux durs, tels que la stéatite (pierre à savon), le bois, le bambou, la corne ou le jade.
    Source : http://fr.wikipedia.org/wiki/Sceau_(Extr%C3%AAme-Orient)
    Bonne journée

    RépondreSupprimer
  6. En tout cas, c'est un bien bel objet.

    RépondreSupprimer
  7. En résumé, oui c’est bien de la pâte à sceau, oui ce sont bien 2 sceaux en bois à graver.

    Pour fabriquer ton sceau, tu peux mettre ton prénom en chinois ou choisir un idéogramme qui te corresponde (par exemple j’avais choisi l’idéogramme qui signifie « l’éveil, le début, se lever » lorsque que j’ai démarré le calligraphie chinoise il y a 8 ans. Aujourd’hui, je pense m’en faire un autre qui signifie « transmettre, redonner » (ça fait un an que j’y pense).
    Là encore c’est l’école de la lenteur et de la patience.
    Si tu n’as personne autour de toi qui soit familiarisé avec le chinois tu peux trouver des sites sur internet qui vont te retranscrire ton prénom en idéogramme ou trouver des traductions.
    Tu décalques l’idéogramme que tu as choisi et tu reportes la forme sur le support à graver. Si tu as peur d’abimer ton sceau, tu peux tout d’abord t’entrainer à manipuler l’outil (un petit ciseau à bois - on en trouve maintenant dans les rayons couteaux de cuisine en ces temps d’Halloween) en l’utilisant sur un support dur (genre pomme de terre ou citrouille).
    Ton peux graver ton idéogramme en relief (yang) ou en creusant (yin).
    Ensuite tu t’attaques au bois. Si tu te trompes ce n’est pas grave, tu rabotes et tu recommences. n'aie pas peur de mal faire ou du résultat : c’est ce qui fait qu’il est unique et qu’il porte ton empreinte.
    Tu n’as plus qu’à tamponner délicatement et uniformément ton sceau dans la pate puis le presser fortement sur ton œuvre à signer.
    La encore, pas de panique pour trouver l’emplacement sur l’œuvre : on le fait sur un peu bout de papier que l’on déplace sur l’œuvre pour vérifier l’effet qu’il fera. Ensuite bien le nettoyer avec un chiffon doux pour ne pas que la pâte qui reste sêche et déforme ton tracé.

    Ton frère t’a fait un magnifique cadeau, non seulement par l’objet qui est superbe mais aussi en t’offrant cette très belle aventure.
    Bonne route.

    RépondreSupprimer

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...