mardi 15 février 2011

Traits d'union, Trace d'écritures

Bonjour,

Comme ce sont les vacances, je suis allée voir cette exposition là, hier... Et j'ai bien fait de ne pas tarder, parce que je viens de constater que la fin était dans deux jours... A ma décharge, j'avais prévu d'y aller déjà il y a trois semaines, mais au dernier moment, juste avant de partir, je me suis renseignée... et j'ai pu "apprendre" que les mairies n'étaient pas ouvertes le samedi... Je préfère m'en être rendue compte avant une demi-heure de route et autant de métro...

Bref... Je disais donc... jour d'exposition...


Déjà, ça commence par un beau bâtiment... C'est presque dommage d'y ajouter des "séparations" pour y accrocher les calligraphies... Mais comme ce serait dommage aussi de percer les murs à chaque exposition... De deux maux...









"Regarder" tout cela, "découvrir", c'est bon pour ma "culturisation"... ...  J'ai apprécié la plupart des calligraphies, les liens avec les collages, l'utilisation de matières à priori non habituelles des calligraphies... j'ai apprécié certains détails d'autres, la transparence, les superpositions... j'ai découvert -encore des portes- des idées à essayer, des essais à transformer, des transformations à faire émerger des idées... et je crois bien que j'ai complètement craqué pour les objets d'écriture et les pages de manuscrits... Ce doit être mon côté "infantilement collectionneuse"... lequel est bien souvent en conflit interne contre mon côté "déstockage pour avoir de l'air et de l'espace"...

Il était tout de même une calligraphie qui  m'a laissée perplexe et m'a reposé la question de la lisibilité... Une calligraphie doit-elle être lisible ? Peut-elle ne plus l'être ? Si elle ne l'est plus, est-ce encore une calligraphie ou cela ne devient-il pas plutôt une peinture ? La calligraphie étant la représentation graphique d'un texte, écrit de "belle manière" de surcroît, ne doit-elle pas de fait rester lisible ? Plus ou moins facilement, peut-être, mais tout de même lisible ? Un texte n'est-il pas écrit pour être lu ? A quoi sert d'écrire si l'intention n'est pas d'être lu ?  Vaste sujet... ;)
Question connexe... Pourquoi pose-t-on toujours davantage de questions que l'on obtient de réponses ?
Mais là, on s'approche subrepticement de la digression... ;) Alors revenons à nos lettres...

Vidéo David Lozach



Si vous êtes tenté d'y aller, il faut faire vite, il ne reste donc que deux jours...
Bonne journée

Ce sont rarement les réponses qui apportent la vérité,
mais l'
enchaînement des questions.
Daniel Pennac

5 commentaires:

  1. j'adore Massoudy et Fabienne Verdier...Sont-ils lisibles pour autant ?
    ^^ !
    Et pourtant, calligraphes, ils sont ! :-) !

    RépondreSupprimer
  2. Hum.... Je viens de feuilleter le catalogue,superbe cette expo !
    Dommage, je ne pourrais pas la voir "en vrai".;-( !
    Et puis tu soulèves l'éternel grand débat ..... la calligraphie doit-elle toujours être lisible ou pas ?
    Pour ma part, ce qui me touche, c'est le lien entre l'émotion qui se dégage d'un texte, et sa "transcription calligraphique" ...... Et dans ce cas, la lisibilité n'est pas ce qui a le plus d'importance ..... Bon je ne sais pas si c'est très clair ce que je dis .... !
    Je retourne "cogiter"la question dans mon coin ;-)

    RépondreSupprimer
  3. Euh, j'y suis allée samedi matin c'est ouvert de 9h30 à 12h30 comme indiqué sur l'affiche (et je pense aussi l'après-midi puisqu'il y a des mariages et que l'expo se trouve dans le hall).
    J'ai trouvé qu'il y avait beaucoup de technique déployée, mais peu d'émotion. Sauf dans le travail de Denise Luc. Les pièces présentées par Stéphanie Devaux m'ont donné des idées pour préserver et mettre en valeur les manuscrits de mon grand-oncle...

    RépondreSupprimer
  4. C'est une question qui n'aura jamais de réponse, d'autant plus qu'il faut bien se démarquer de la tradition pour évoluer et faire évoluer un art... Donc il faudra se contenter de multitudes de réponses possibles...
    @Nath : Bien sûr ils sont, néanmoins je fais la distinction entre une écriture lisible "que je ne sais pas lire" parce que je n'en connais pas le code... et une écriture que je ne peux pas lire...
    @Isabelle : Y a-t-il moins d'émotion parce que le message est lisible (ou parce qu'il ne l'est pas)... Peut-être cela touche-t-il également à notre manière de percevoir les choses... Je ne vois pas en "images", plutôt en "mots"... Peut-être ai-je "besoin" de lire les mots... ou alors c'est de la déformation professionnelle... ;)
    @Valérie : A la fin de ma visite, j'ai fait un deuxième tour pour "revoir" les quelques toiles qui m'avaient le plus tapé dans l'oeil... J'ai beaucoup aimé celles de Denise Luc en effet.
    Merci de vos visites Mesdames.

    RépondreSupprimer
  5. C'est un thème prégnant à la calligraphie, puisqu'elle se trouve à mi chemin entre signifiant et signifié, entre fond et forme. On en a débattu sur plsueirus pages dans le forum encre-et-lumiere, faudrait retrouver le sujet, c'était très intéressant les avis des uns et des autres...
    Pour ma part, tout dépend si on considère son œuvre comme fonctionnelle ou émotionnelle. Veut-on transmettre une émotion par le texte (lisibilité obligatoire) ou par l'aspect pictural ? C'est la question qu'il faut se poser à chaque fois.

    RépondreSupprimer

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...