mardi 25 juin 2013

Tampon effaceur...

Bonjour, 

Il y a quelques jours, en classe, ce tampon effaceur m'est resté dans les mains en pièces détachées... La colle a du se déliter... Enfin bref, depuis que Sader a supprimé sa colle "qui ne sent pas bon mais qui colle bien et qui bouloche proprement les débordements" je ne me voyais pas réparer ça à la colle vinylique... 

Et puis franchement... réparer un tampon effaceur dans une classe... c'est comme enlever les cheveux sur le fond de la baignoire dans une famille de cinq filles... ou comme le supplice de Sisyphe... C'est plus cultivé, ça, comme exemple, n'est-il pas ? ;)

Bref... revenons à notre mouton... tampon effaceur... J'allais le jeter (corbeille noire, pas recyclable) lorsque je m'arrêtais net ! Une connexion synaptique était en train de se faire... ;) Euh... tampon... feutre... feutre... feutrine...  feutrine...  calligraphie.. ahhhhhhhhhhhhhhh non ! Pas jeter !


Je ne savais pas trop quoi utiliser comme outil pour le tenir en revanche... Mais je me suis rappelée de cette pince qui ne servait pas à grand chose... J'ai donc coupé le feutre à la taille de la pince...


Et j'ai essayé d'écrire avec... Cela rend plutôt pas mal non ? Je craignais que les déliés soient plutôt moches disgracieux, empâtés, mais rien qu'un peu de travail ne puisse arranger...


Pendant que j'étais dans les essais tordus, j'ai essayé le petit râteau du jardin japonais... Le résultat est moins heureux cependant : l'outil ne tient pas assez d'encre pour tracer un trait entier... M'enfin pour ça, je peux toujours utiliser des plumes pour les portées... ;)


Et bien je suis contente de n'avoir pas jeté tout de suite le tampon effaceur inutile...  Ca me servira le jour où j'aurais besoin d'écrire dans un très grand format... Ah ah ah  ;)

Bonne journée

4 commentaires:

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...