mardi 26 mai 2009

Callifusion : Mathématiques

Bonjour,

Qui dit "callifusion" dit que vous devez mettre votre grain de sel -et la pointe de votre plume-dans la calligraphie d'autrui... En l'occurence dans la calligraphie d'Aly. C'est le côté "pas facile" de l'histoire parce que tout de même... il ne faut pas "rater" la calli d'Aly... ni les autres bien sûr, mais ce n'est pas le sujet pour le moment, et ça rimait bien moins il faut le dire ;)

Alors un peu beaucoup terriblement inquiète quant à ma capacité à répondre à un tel défi, je me demandais quel allait être le premier "défi"... Je me disais qu'au regard de la discussion initiée sur le forum "Encre et Lumière", ce serait un papier "artisanal" qui baverait mais j'avais dans l'idée de travailler à la gouache pour éviter ça... Et toc !

Mais c'était encore pire... ;)
Le matin, dès l'aube, à l'heure où blanchit la campagne, oups je m'égare... Le matin, disais-je, à l'heure où le facteur passait -laquelle heure correspondait à mon rendez-vous chez le médecin, ce qui explique que je sortais si tôt... sinon c'était trop tôt ! j'étais en vacances, que diantre !-, je trouvais dans la boîte à lettres, cette calli d'Aly...

... ayant pour thème... je vous le donne en mille ?... LES MATHEMATIQUES !
Quand on sait que je suis aussi inapte en mathématiques qu'en anglais, reconnaissez qu'il y a de quoi rire, non ? Rire jaune, bien sûr, pour moi... Mais rire tout de même pour ceux qui savent que les mathématiques et moi... Ca fait bien plus que deux...
Heureusement, il ne s'agissait pas de résoudre des équations ou d'effectuer des opérations, ni de tracer des figures géométriques ni de calculer des statistiques... juste "d'écrire des mathématiques"... J'allais bien trouver une solution quand même ?
Et bien oui, j'ai trouvé... Alors que je cherchais une formule mathématique, "la" formule mathématique qui me donnerait envie de l'écrire sur cette calli d'Aly, je suis tombée sur un poème, celui-ci :
J'étais alors en proie à la mathématique.
Temps sombre! Enfant ému du frisson poétique,
Pauvre oiseau qui heurtais du crâne mes barreaux,
On me livrait tout vif aux chiffres, noirs bourreaux ;
On me faisait de force ingurgiter l'algèbre ;
On me liait au fond d'un Boisbertrand funèbre ;
On me tordait, depuis les ailes jusqu'au bec,
Sur l'affreux chevalet des X et des Y ;
Hélas! on me fourrait sous les os maxillaires
Le théorème orné de tous ses corollaires ;
Et je me débattais, lugubre patient
Du diviseur prêtant main-forte au quotient.
De là mes cris.
Paris, mai 1831..
Victor HUGO, Les Contemplations (1856),
Livre premier (Aurore), « À propos d'Horace ».
C'était exactement cela qu'il me fallait ! Savez-vous ? Quand vous trouvez exactement "le" mot qu'il faut... Et j'ai tellement l'esprit d'escalier avec mon neurone fatigué qu'il m'a fallu tout de même deux semaines pour tomber dessus cet extrait de poème. Et comme c'est à peu près quelque chose comme cela que je pense des mathématiques, mais que je le dis nettement moins joliment que Victor Hugo... et bien j'ai décidé d'écrire ce texte sur un fond d'acrylique "nombres" et "plastique à bulles". Le texte est écrit une fois en entier (ou presque sinon, je prenais toute la place pour moi toute seule) dans les nuances du papier et une deuxième fois , juste "la phrase" en rouge pour ressortir... Il a fallu que je marque le contraste avec un pinceau et de la gouache, mais bon... au moins, cela donne à peu près quelque chose que je visais...
Et voilà la vue d'ensemble de la réalisation maintenant, au bout de deux interventions. Il reste deux "quartiers" un peu entamés puisqu'il fallait "déborder"...
Bouh là, j'espère que cela conviendra à Aly, malgré le détournement de la Mathématique... Mais il est vrai que pour moi, c'est bien plus parlant comme ça. ;)
Bonne journée
Véronique

vendredi 22 mai 2009

Promenade au pays des haïkus

Bonjour,

J'ai fait participer mes élèves au concours de haïkus pendant cette période. Ce fut long et laborieux, mais nous sommes arrivés au bout... Enfin presque... il nous reste quatre haïkus à "relire" et les fonds à finir ainsi que la copie "finale"...

Il a fallu beaucoup travailler en effet. Grammaire, Vocabulaire, Orthographe, Ecriture, Arts Visuels -oui, c'est ainsi que s'appellent les Arts Plastiques maintenant-, Poésie aussi bien sûr...

Travail collectif de lecture et d'explications de textes tout d'abord, pour s'imprégner de ce que sont les haïkus,
Travail individuel ensuite pendant plusieurs séquences pour "démarrer" chacun son projet avec ses propres idées,
Travail en binôme pour la suite pour le partage et l'entraide,
Travail collectif enfin pour relire les poèmes, donner son avis et le recevoir l'avis des autres, argumenter, corriger, améliorer.
Travail individuel à nouveau pour l'écriture et le travail du fond...

Plusieurs semaines de boulot...

J'ai lu les poèmes aux Dames de la Calligraphie, histoire d'avoir un autre avis -je ne suis pas partiale, je trouve que ce qu'ils ont écrit est très joli-, et là, j'ai eu une belle surprise...

Danièle nous a offert de photocopier tous les poèmes -en couleurs s'il vous plaît, puisque les haïkus des enfants seront écrits sur un fond de couleurs de leur choix-, et de les relier avec une protection plastique et un carton, le tout en autant d'exemplaires que d'enfants... Ce qui est une généreuse proposition qui fera aux enfants une belle mise en valeur et donc une reconnaissance de leur travail, de leur perséverance, ainsi qu'un bien beau souvenir de de cette activité.

Je leur ai donc calligraphié "une page de présentation" et "une page de signatures" pour finaliser le livret, le tout en écriture "Caroline" puisque c'est celle que je travaille en ce moment...

Et voici donc tous les enfants qui ont participé à ce travail...


N'empêche... Je ne peux pas vous copier les poèmes puisqu'ils doivent être inédits pour le concours, mais je trouve qu'ils se sont débrouillés comme des chefs. ;)

Alors merci aux organisateurs de ce concours et au forum "Encre et Lumière" pour le relais parce que c'était vraiment de chouettes moments de classe.

Bonne journée
Véronique

lundi 18 mai 2009

Exercices...

Bonjour,

Cette fin de semaine, c'était calligraphie. Et comme tout le monde sait qu'à écrire et à écrire encore, on n'est pas sans rien écrire... sans compter que pendant qu'on écrit, on ne pense pas...
Alors pas de production finale cette fois, juste l'écriture au kilomètre... avec l'écriture "Caroline"... Cela faisait trop longtemps qu'elle avait été délaissée paraît-il...

J'ai énormément de mal à réaliser des compositions. Je n'arrive pas à dépasser l'écriture bien propre, bien lisible, bien compréhensible, toute bien nette sur une page bien blanche... Déformation professionnelle ? Psychorigidité ? Ce sont donc des essais d'écriture... à différents écarts, différentes superpositions... pour voir les effets différents... avec parfois jusqu'à des superpositions gênant terriblement la lisibilité... ce qui me gêne beaucoup également...

Je resserre les écarts...

Je resserre encore les écarts, d'ailleurs, il n'y a plus d'écart même, donc je resserre tellement, tellement "anti-naturellement" que "naturellement", j'ai "sauté une ligne"... d'où la grossièreté des deux premières lettres de la troisième ligne "ni", j'avais essayé d'écrire "rien"... j'ai du "rattraper"..

Et là, j'ai tellement resserré que les lignes sont superposées... c'est difficile d'écrire ainsi... je ne voyais plus grand chose... même avec mes lunettes.

Un autre essai de superposition, mais ma vue était à ce point troublée que je me suis plantée dans mon choix d'encre. Je voulais un joli safran épicé, et je me suis retrouvée avec un orange flashy... tout le temps que je me rende compte... parce que bien sûr, au départ, je pensais surtout que j'avais du mélanger le safran avec une autre restée dans ma coupelle, que mon texte allait se nuancer joliment vers une belle couleur safranée, pas que je m'étais complètement plantée de flacon... ;)

Par ailleurs, j'ai mal placé le "ni", il apparaît comme une verrue sur le nez d'une sorcière... Le choix des couleurs est horrible mais quand j'essaie de le voir "en noir et blanc", c'est moins pire donc je crois que je dois pouvoir tirer quelques idées de cela... à défaut d'en tirer de mon neurone...

Mais tout de même, c'est un peu fouillis tout ça... Il va falloir remettre de l'ordre dans toutes ces lettres... Décidément, ce n'est pas facile de "composer"...

Bonne soirée
Véronique

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...