mardi 29 décembre 2009

Callifusion : Nuage bleu

Bonjour,

Bien sûr, "Ecris" s'applique également à la calligraphie des participantes... Voici en premier lieu la proposition de départ de Delphine...

Et voici la première intervention...


J'avais au départ l'intention d'écrire tout ce texte, en fonçant la couleur à mesure que j'écrivais vers le bas de la page... Tout en restant dans une gamme claire afin que ce texte devienne un deuxième fond... J'ai changé d'avis en court d'écriture pour laisser davantage de place pour mesdames les participantes suivantes...

Je vais tout de même garder quelque part l'idée de l'écriture en accentuant ou diminuant les nuances d'une même couleur...

Bonne journée

dimanche 27 décembre 2009

Rapprochement...

Bonjour,

Au milieu de mes essais de luminosité, j'ai eu une idée... Si, si, cela arrive, parfois, dans la vie... Je me disais qu'il était difficile de rendre dense la présence de la couleur quand on devait laisser les hauteurs des lettres montantes ou descendantes, c'est-à-dire laisser de grands espaces blancs de papier entre les lignes d'écriture... J'ai donc essayé d'écrire en réduisant les intervalles entre les lignes, c'est-à-dire en utilisant le même "couloir" pour les descendantes de la première ligne et les montantes de la deuxième... Résultat, les lettres s'imbriquent, au risque de rendre l'écriture illisible, alors même qu'elle l'est déjà un peu quand on ne la connait guère...

Bah... c'était juste une idée d'exercice... Et voilà ce que cela donne... Des endroits où cela finit bien... des endroits où cela tombe mal...

Merci de vos visites.
Bonne journée

vendredi 25 décembre 2009

Callifusion : Ecris, la suite...

Bonjour,

Vous souvenez-vous de cette callifusion démarrée avec les membres du cours de calligraphie ? Comme les échanges se font lors des cours, nous avons le plaisir de découvrir la calligraphie après chaque intervention... Je pense que ce sera un petit peu différent mais tout aussi sympathique...

Voici donc l'interprétation de Patricia quant à la "consigne" "Ecris..."


Ainsi qu'une première vue d'ensemble...

Merci Patricia.
Et la callifusion continue sa ronde...
Bonne journée

mercredi 23 décembre 2009

Callifusion : Dans les livres...

Bonjour,

Voici la callifusion de Marie-Hélène... Ma troisième intervention dans cette ronde du forum "Encre et Lumière". J'interviens en dernier lieu, après Geneviève et Aly. Quand j'ai ouvert l'enveloppe, j'ai admiré chaque partie, chaque page... wahoooooooo ! Euh... et moi je fais comment maintenant ?
J'étais tellement concentrée sur les écritures, les textes, les dispositions, les motifs... que mon cerveau a occulté un élément... que Mam'zelle Marmotte, pliée de rire, s'est dépêchée de me montrer... Regardez bien... Première page... carreau... Deuxième page... pique... Troisième page... trèfle... Quatrième page... ? (cela ne vous fait-il pas penser à ces tests de logique "continuez les suites" ?)
Mais bien sûr... Il a fallu que ces dames me laissent le coeur ! Alors bien sûr, j'aurais pu partir sur autre chose... Mais le but étant bel et bien d'apprendre à s'adapter aux contraintes histoire d'apprendre à dépasser notre "zone de confort", il fallait bien que je m'adapte... Sans compter que c'était plutôt drôle finalement de retrouver les quatre motifs sur la calligraphie...
Mais pfiouuuuuuuuuu ! Entre le vert... les Mathématiques et les coeurs... Je me demande où est le message des callifusions... ;)
En tout cas voilà ma réalisation pour compléter la callifusion de Marie-Hélène... un petit peu d'onciale, un petit peu de gothique cursive, un petit peu de "typographie" ou d'imprimerie...
Et voilà une vue d'ensemble...

Laquelle callifusion rentre gentiment à la maison... retrouver sa propriétaire... Voilà... la ronde est terminée... ou presque... Il ne reste plus que la mienne qui fasse encore la maison buissonnière...
Bonne journée

jeudi 17 décembre 2009

Ecoute

Bonsoir,

Un mot d'Elsa Triolet...

Oui, c'est vrai, je commence à avoir une collection de noms d'auteurs à écrire sur leur citation...

Bonne soirée

mardi 15 décembre 2009

Que la lumière soit !

Bonsoir,

Que la lumière soit !
Soit... M'enfin... c'est plus facile à dire qu'à faire avec un temps pareil et sans interrupteur...

La consigne du stage était "de la lumière, de la lumière dans les couleurs."

Je crois que je suis mal partie... J'ai commencé par reprendre l'écriture du stage précédent, la gothique cursive, toujours aussi amusante et illisible...
Voici mon premier essai...


Force est de reconnaître que je n'ai pas été très douée pour la lumière... Ben oui, en ce moment, j'écris beaucoup en noir... Mais... de commentaire... en commentaire... j'ai du essayer de tenter quelque chose de plus lumineux...

Voilà donc le deuxième essai


Je n'ai pas trop patouillé, j'ai utilisé les couleurs issues des flacons. Je voulais me rapprocher d'une carte postale représentant un magnifique coucher de soleil, presque blanc au centre, sombre à l'extérieur... Un jaune pas assez jaune, la facilité de la symétrie des couleurs de part et d'autre de la ligne centrale, des dégradés manquant de subtilité... Bref... pas complètement lumineuse, la lumière... D'où il s'avère qu'il ne reste plus qu'à... recommencer...

Je n'ai pas photographié le troisième parce qu'il ne s'agissait que d'essayer les couleurs pour savoir lesquelles utiliser et comment les ordonner... donc une couleur par ligne de tous les jaunes, de tous les oranges et de tous les rouges présents sur la table...

Et voilà le quatrième essai,

Je suis étonnée, ce n'était pas si évident en regardant le papier en face, mais vu à l'écran, la ligne jaune pâle donne effectivement davantage une impression de luminosité.

Cependant j'avais du faire une orgie de "lumière" ou de "couleurs" parce qu'ensuite je n'ai pas réussi à écrire à nouveau "en couleurs"...

C'est un texte de Francis Thompson... Je n'ai pas encore placé ni écrit le nom de l'auteur.

Bonne soirée

dimanche 6 décembre 2009

Callifusion : Liberté

Bonjour,

Comme la première callifusion envoyée par Aly sur notre ronde du forum "Encre et Lumière" avait pris des chemins de traverses, pour ce deuxième essai Aly a changé de thème... Rien à redire... Non. Contrairement aux autres callifusions, celle-ci ne touche aucun élément personnel détonant... ;)
Voici donc la calligraphie que j'ai reçue, directement de Belgique et de Geneviève...

Et voici donc ma réalisation... La encore, il s'agit d'un mélange... un petit mélange de calligraphie pour le texte et de "rubberstamping" pour les motifs dessinés... Pas d'inquiétude, il s'agit juste d'impressions de tampons décoratifs pour les déficients en dessin... comme moi.
Je ne sais pas du tout si le noeud était fixé comme cela mais Aly le remettra bien comme elle veut... Voici donc un gros plan de ma participation.

Il restait donc le dernier quart pour Marie-Hélène... Et je pense que le tout sera visible chez Aly dès que le temps lui laissera le temps...
Bonne journée

mercredi 25 novembre 2009

Exercice...

Bonjour,

Lors du dernier stage de calligraphie, j'ai choisi une nouvelle écriture... J'ai regardé un peu dans le classeur l'écriture qui me tenterait et j'ai trouvé la gothique cursive... Vue dans le classeur, elle avait l'air sympathique avec ses arabesques tarabiscotées... Vue du bout de la plume, c'était une autre histoire...

Cette écriture, bien que superbe dans un texte entier, régulier et superbement écrit (pas par moi donc), est un peu beaucoup difficile à lire... Certaines lettres sont peu reconnaissables... La question est donc posée de la lisibilité du texte : à quoi sert-il d'écrire un texte qui ne peut pas être lu ? Ben... à être écrit, bien sûr ! à étre dit... à être énoncé... à être exprimé... Quoi d'autre ?

Difficilement lisible donc à un tel point que je devais régulièrement répéter l'alphabet en énumérant du doigt les lettres du ductus pour savoir quelle lettre je devais écrire et que tout aussi régulièrement, je devais "épeler mon mot" en montrant du doigt les lettres pour reconnaître ce que j'avais écrit et écrire la lettre suivante... Niveau CP ! Ca tombe bien, c'est là que je suis... ;) Oh... eh... Oh... On ne rit pas, c'était mon premier jour... pour cette écriture...


Et voilà à la fin du deuxième jour...

Bon... Il ne me reste plus qu'à "écrire plus précisément", "plus régulièrement", à "davantage respecter l'angle de la plume", à "écrire de manière plus fluide" et peut-être "un peu plus rapide" de manière à former des arabesques "moins pataudes", à "accepter de ne pas "rattraper" ce qui dans les rares accès d'un soupçon de fluidité ne laisse pas une trace précise ou régulière, la tentative de "mieux" étant dans ce cas-là l'ennemi du bien... ou même du potable... à tenter de réaliser des amorces fines malgré la présence du réservoir, dont je n'ai besoin que pour les arabesques mais que je ne peux pas passer mon temps à mettre et enlever...

Il ne me reste plus qu'à... écrire...

Cela reste une écriture agréable à écrire, amusante, d'un bel effet je trouve, au moins sur les photos que j'ai vues. Et ses arabesques mettent à la fois un petit côté précieux par leur aspect de "paraphe" et un petit peu de fantaisie par rapport à l'onciale que j'utilisais ces derniers temps. Encore que l'Onciale soit sympathique également, toute ronde et dodue...

Bonne journée

samedi 21 novembre 2009

Callifusion : Ecris

Bonjour,

Une nouvelle callifusion part aujourd'hui... Je suis folle... Mais c'est un exercice vraiment très intéressant... Désopilant parfois... Que celles qui savent à quel point j'apprécie les mathématiques, le ... et les ... (je mettrai les mots plus tard, il y a encore des personnes qui n'ont pas récupéré leur callifusion) arrêtent de rire, elles risquent de se casser une côte...

Du brou de noix appliqué avec un plastique à bulles, une écriture onciale pour les quelques mots choisis... et hop, voici une invitation à écrire pour ces dames qui vont continuer la callifusion... J'ai eu dans l'idée d'ajouter une "goutte", mais je crois que j'aviserai plus tard...

un gros plan pour mieux voir...

Je me demande si je n'aurais pas du écrire "les mots sont sans appel..."

Bon... C'est fait... Voilà donc le bébé mesdames, amusez-vous...

Bonne journée

dimanche 15 novembre 2009

Tracer les lignes...

Bonjour,
Je replace cet article sur le devant de la scène du blog parce qu'il y a une petite nouveauté avec le logiciel de création et d'impression de feuilles à lignes déjà calibrées... Voir à la fin de l'article (j'aurais bien fait un lien directement vers le bon paragraphe, mais je ne sais pas faire...).
Bonne soirée
- - - - - - - - - - - - - - - - -
Bonjour,

Toute personne qui pratique la calligraphie le sait, il faut préparer son matériel avant de se mettre à écrire. Les calligraphes chinois composent leur encre, les calligraphes "latins" tracent leurs lignes... Puisque chaque écriture a un corps de lettres, des ascendantes et des descendantes de longueurs différentes selon l'écriture donc, mais aussi selon la taille de l'outil utilisé... A chaque changement d'outil, il faut prendre de nouveaux repères pour que la lettre ait des proportions harmonieuses, il faut donc tracer de nouvelles lignes...

En fait, cela ne me gêne pas plus que cela. Pour moi cela fait partie de la préparation, voire même de la calligraphie elle-même. Cela me permet aussi de me concentrer sur ce que je vais faire... C'est un moyen aussi de me couper un peu de l'extérieur (si l'on ne tient pas à recommencer)

Cependant (je ne suis pas à une contradiction près), j'aime bien connaître des astuces pour éviter cette étape, par curiosité tout d'abord, juste pour les connaître, mais également parce qu'il arrive parfois que je ne puisse calligraphier que peu de temps... Dans ce cas-là, le temps imparti n'étant constitué que de la somme de nos choix, j'ai une préférence pour l'écriture plutôt que pour le traçage de lignes... ;)

# Donc à priori, le plus souvent, et quand j'ai le temps, je trace mes lignes avec un réglet. Après avoir tracé les hauteurs de bec correspondant à l'écriture choisie, je mesure lesdites hauteurs qui conviennent, je mesure de chaque côté de ma feuille, je place mes points et je les joins... Facile... et ne nécessitant que peu de matériel... Parfois même, par paresse certainement, je mesure juste ma plume et je multiplie cette largeur de plume par le nombre de hauteurs nécessaires pour l'écriture donnée...

Il existe cependant des astuces, petites alternatives à ces activités de mesurage, le traçage restant incontournable... encore que...

# La règle roulante, très douée pour vous trouver des parallèles à tracer sans se tromper... à condition de laisser le doigt qui appuie précisément à l'emplacement prévu pour... Règle qui de surcroît peut également vous aider à tracer des cercles et des spirales... On n'arrête pas le progrès...

Je crois que "Le calligraphe" a cette règle roulante dans son catalogue.

# Des feuilles de lignes toutes tracées qu'il suffit d'imprimer... Il faut tout de même avoir une imprimante... Vous pouvez les créer vous-même avec un logiciel de traitement de texte ou un tableur et les imprimer à votre convenance ou bien les récupérer sur internet.

Exemples :
- Tracés pour écrire en cercle sur le site d'Onciale.
- Gabarits pour écrire en cercle, en spirale, en forme de symbole Yin-Yang sur le site d'Onciale.
- Tracés pour écrire en ligne sur le site d'Emily.
(Quand je trouverai d'autres liens de lignes "prêtes à imprimer", je les ajouterai au fur et à mesure.)
# Un Générateur de lignes que j'ai découvert il y a peu de temps sur le site Scribblers, un site qui vend par correspondance du matériel de calligraphie... Cela nécessite également une imprimante et une connexion internet, ce qui augmente le coût du matériel, mais si vous lisez ceci, c'est que vous avez déjà une connexion. ;)
Alors bien sûr, il faut au moins avoir tracé une fois les petits carrés du ductus pour savoir quelles mesures donner au générateur, mais une fois que c'est fait "une fois"... à vous les lignes toutes prêtes...

# Toujours plus fort, un logiciel créé par un Monsieur ingénieur informaticien passionné de calligraphie. Ce "petit" (petit, petit, c'est vite dit !) logiciel permet d'imprimer des pages de calligraphie directement avec les lignes ! On rentre les variables dans les zones à cet effet : la largeur du bec de plume, le module, la hauteur d'interligne, on peut ajouter des lignes de pentes pour l'anglaise ou autre, avec des couleurs pour différencier... Trop fort, je vous disais !


Bon... Comme c'est un logiciel, il va falloir l'installer sur votre ordinateur... Ok, on vous a toujours dit de ne jamais rien installer sur votre ordinateur... D'un autre côté, si vous n'installez jamais rien sur votre ordinateur, vous n'en faîtes jamais rien non plus...

Ben alors... Avec un bon anti-virus, il va falloir prendre le risque.... ;)
Je l'ai fait il y a quelques temps... par curiosité... curiosité pour la prouesse technique... et curiosité pour le produit imprimé... Parce que même si je préfère tracer mes lignes à l'ancienne, avec une règle et un crayon de bois... et bien , le temps n'étant pas une denrée inépuisable, je me dis qu'un petit logiciel comme ça a parfois son utilité en réserve...


Sitôt que je suis tombée dessus, j'ai pensé à Onciale et à son article sur le traçage des lignes, article dans lequel par ailleurs elle propose justement un document contenant des tracés pour écrire en cercle... ;) Dis ? C'est une idée qui te plaît ? ;) Et qui fonctionne pour tous les ductus et toutes les largeurs d'outils... pour peu qu'on ait l'ordi et l'Internet... ;)
Bonne journée
Véronique
(21/03/09)

vendredi 13 novembre 2009

Joyeux anniversaire

Bonjour,

Voilà donc une partie du retard que j'avais à combler... hélas... Que dis-je un retard ! C'était un ravin ! un gouffre ! un abîme ! dans mon organisation spatio-temporelle, surtout temporelle d'ailleurs...

J'ai donc réalisé ce petit modèle de carte d'anniversaire en mode "calligraphie"... Je l'ai décliné en différentes couleurs... bleu... rose... brou... enfin brun... Tout simple quand même... mais qui a pris du temps... ;) d'où une partie, celle de ces derniers jours, de mon retard...

Et voilà une vue d'ensemble... Finalement une réalisation en "techniques mixtes"... De la calligraphie l'écriture du texte, du scrapbooking l'adossement fin du papier et du "rubberstamping" les arabesques imprimées... (ben non, je ne sais pas toujours pas dessiner...)

Le tout est parti hier matin, confié à la boîte à lettres de La Poste par les blanches mains de mon collégien de fils... J'ai nommé Marmotte numéro Trois... Oui, la poste est sur le chemin du collège... ou presque...

J'espère que tout arrivera... en retard forcément mais cette fois, le service public d'acheminement du courrier n'y sera pour rien...
Bonne journée

vendredi 30 octobre 2009

Exposition "La légende du Roi Arthur"



Bonjour,

Avec les Marmottes nous sommes allées voir à la Bibliothèque Nationale Française (autrement appelée Bibliothèque François Mitterrand, n'est-ce pas Mam'zelle Marmotte ?) l'exposition "La légende du Roi Arthur".

Contrairement à ce que j'avais imaginé, ce n'était pas franchement prévu pour les enfants, bien qu'ils puissent y aller, hein ? Certes, quelques extraits de films, un questionnaire de jeux et recherches adapté aux 8-12 ans (dédaigné par la marmotte Numéro Trois quand elle vit l'âge indiqué), mais beaucoup à lire... Et non seulement beaucoup à pire, mais surtout, surtout...


... ce qui était par ailleurs parfaitement adapté à moi à défaut que ce le fut à la Marmotte...

... une quantité incroyable de manuscrits, des vrais... Oh peuchère ! Qu'est-ce que c'est beau...

Moults récits de moults auteurs (enfin pas tant que cela au demeurant) calligraphiés sur de magnifiques troupeaux de moutons (oui, avec cette quantité-là de manuscrits, on compte en troupeaux de moutons, pas en parchemins uniquement)...

Alors pas touche, bien sûr ! Chacun des manuscrits est enfermé sous sa cloche de verre... On ne s'appuie pas sur les tables s'il vous plaît, ça fait réagir les capteurs ! Pas de photo non plus... :(D'un autre côté, si c'est le seul moyen de conserver ces splendeurs...)

Voir cette quantité de parchemins rassemblés en un seul endroit alors que j'ai du mal à en écrire une page entière... Admirer la régularité des écritures... Constater les "corrections des erreurs"... Admirer les enluminures de quelques centimètres... Voir la grandeur (et je ne parle pas que du format) de ces magnifiques ouvrages... Découvrir la petite taille de certains écrits (et mon travail du "petit format" n'est qu'à la moitié de certains textes)

J'ai du coup fait deux tours... Un avec la guide... Nous n'avons pas vu le temps passer et hop, il était deux heures plus tard quand elle nous a laissés... Et un toute seule, juste pour regarder à nouveaux les manuscrits de très très près... Non je n'ai pas touché les cloches de verre...





Bref, c'est une magnifique exposition... Donc si cela vous tente, vous avez jusqu'au 25 janvier...



Bonne soirée
PS : Les illustrations viennent de la BnF et y retournent...

jeudi 22 octobre 2009

Les étoiles...

Bonjour,

Il semblerait que les cours prennent la direction du "petit" et du "grand"...

Notre précédente fin de semaine "calligraphie" était sous le signe du "petit format" à nouveau... "Petit format" donc... "petite plume"... C'est difficile à réaliser, mais ça se comprend aisément...
Cependant il fallait également insérer un mot, ou davantage, écrit en "grand format"... Euh... Mais un mot écrit avec une "grande plume" ne tient plus dans un format carte postale... (Oui, je sais, tant de logique étonne...).

Et de surcroît, interdiction de "superposer"... il semblerait que ce soit une solution de facilité à laquelle nous recourons un peu trop systématiquement... Après quelques manifestations rebelles, nous eûmes l'autorisation de superposer à condition d'essayer également autre chose...

J'ai donc commencé par "autre chose"...

Que la couleur devienne de plus en plus sombre au fil du texte est la conséquence d'un mélange pas tout à fait homogène, je n'ai pas tout à fait bien mêlé les encres on dirait... Mais dans ce cas-là, ça rend assez bien... (Note pour plus tard : ne pas mélanger les encres combinées dans le récipient quand je veux que des nuances apparaissent...) Juste le jaune est trop peu visible. Je crois aussi que l'espace entre les deux parties du texte est un peu trop grand, non ?

Puis, comme il me restait un peu de temps et que j'avais souscrit aux diktats oups ;) conseils professoraux, j'ai testé un petit soupçon de superposition. J'ai voulu donner un peu plus de présence au jaune précédent mais je me suis retrouvée carrément dans le orange... Ce n'était pas tout à fait prévu ainsi. Mais là encore, la combinaison de couleurs me plaît bien...

Et bien je trouve que ces deux couleurs vont bien ensemble... Je ne suis cependant pas sûre d'avoir finalement très bien visé l'endroit du petit texte sur le grand mot...

Il ne reste plus qu'à placer le nom de l'auteur...

Bonne journée
Véronique

samedi 17 octobre 2009

Callifusion : Si...

Bonjour,

Comme notre première "callifusion" est partie... loin... très loin... très très loin... et ne donne pas de nouvelle, nous avons décidé d'en démarrer une seconde... Je trouve ça dommage parce que le petit bonhomme ma plaisait bien ... Pfffffffff

Du coup, j'ai eu du mal à commencer une autre réalisation... D'autant plus que Monsieur L'Inspecteur m'avait prévu un plan d'occupation de mon temps libre... re-pfffffffffffff...

Finalement, je suis partie d'un beau texte de Rudyard Kipling...

SiRudyard Kipling
(1865 - 1936)


Si tu peux voir détruit l'ouvrage de ta vie,
Et sans dire un seul mot te mettre à rebâtir,
Ou perdre en un seul coup le gain de cent parties,
Sans un geste et sans un soupir,
Si tu peux être amant sans être fou d'amour,
Si tu peux être fort sans cesser d'être tendre,
Et te sentant haï sans haïr à ton tour,
Pourtant lutter et te défendre,
Si tu peux supporter d'entendre tes paroles,
Travesties par des gueux pour exciter des sots,
Et d'entendre mentir sur toi leurs bouches folles,
Sans mentir toi-même d'un mot,
Si tu peux rester digne en étant populaire,
Si tu peux rester peuple en conseillant les rois,
Et si tu peux aimer tous tes amis en frères,
Sans qu'aucun d'eux soit tout pour toi,

Si tu sais méditer, observer et connaître,
Sans jamais devenir sceptique ou destructeur,
Rêver sans laisser ton rêve être ton maître,
Penser, sans n'être qu'un penseur,
Si tu sais être dur sans jamais être en rage,
Si tu sais être brave et jamais imprudent,
Si tu sais être bon, si tu sais être sage,
Sans être moral ni pédant,
Si tu peux rencontrer triomphe après défaite,
Et recevoir ces deux menteurs d'un même front,
Si tu peux conserver ton courage et ta tête,
Lorsque tous les autres les perdront,
Alors les rois, les dieux, la chance et la victoire,
Seront à tout jamais tes esclaves soumis,
Et ce qui vaut bien mieux que les rois et la gloire,
Tu seras un homme, mon fils.

Je suis perplexe, ce n'est pas franchement ce que j'avais en tête... Je n'avais pas prévu que le rouge dilué à l'eau prendrait cette teinte rosée... J'ai l'impression de voir une bannière du drapeau national délavée par les lessives successives... J'aurais peut-être du repasser un coup de rouleau par dessus et écrire à nouveau le texte ?
Oui, tiens, c'est une idée, il faudra que j'y songe quand cela reviendra...

Bah... Nous verrons bien... En attendant, voici un plus gros plan...
Et encore plus gros... J'aime bien cette photo, tiens...



Bon...
Et bien mesdames, si vous arrivez à vous amuser avec cela, allez-y, je vous envoie le bébé...
Bonne journée

samedi 10 octobre 2009

Moi je suis un coquelicot...

Bonjour,

Voilà une petite calligraphie que j'ai dans l'idée de réaliser depuis juin dernier... depuis le spectacle de l'école de musique de Marmotte n° Trois pour être plus précise...

Mais il m'a fallu le temps... le temps d'apprendre à dessiner les coquelicots... trouver un modèle, essayer, rater, essayer, rater, essayer, rater, laisser tomber... Il y a une petite semaine, dans la classe de ma collègue, je trouve un tapis de souris publicitaire composé d'un petit paquet de feuilles sur lesquelles était dessiné ce joli coquelicot... Je lui ai demandé un feuillet et... voilà ma réalisation...

Mais non je n'ai pas dessiné... si j'ai raté tant d'essais avec un modèle, ce n'était pas pour réussir avec une publicité ! J'ai soigneusement découpé le coquelicot, j'ai gardé le coquelicot pour en faire un gabarit, j'ai gardé le feuillet pour en faire un pochoir... j'ai tracé le contour au crayon de bois... j'ai utilisé le pinceau pour remplir le contour d'eau puis j'ai posé des gouttes (encore !) d'encre qui se sont diluées dans l'eau...

Pour la petite histoire, c'était un spectacle sur les couleurs, le héros en ayant assez de la couleur de son pays décide de parcourir le monde à la recherche d'autres couleurs... En arrivant au rouge, nous avons vu un petit bonhomme qui, pendant la chanson, traversait timidement la scène de part en part en disant "Moi je suis un coquelicot."... une fois, deux fois, trois fois, quatre fois... Le comique de répétition fonctionnant à merveille pour cette phrase pas méchante pour deux sous, ni pour un, les spectateurs se sont mis à attendre la traversée de l'enfant et le "Moi je suis un coquelicot." A l'avant dernière réplique, "Moi je suis un" fut coupé par un "Oui, on sait : tu es un coquelicot" (tout à fait prévu dans le scénario)... Pour la dernière réplique, le petit bonhomme s'est arrêté au milieu de la scène en disant "Moi je suis un... grand timide"... En fait toute cette scène était très mignonne.

Alors tout l'été, nous avons décliné "Moi je suis un coquelicot" sans raison, juste parce que c'était mignon, juste parce que cela faisait rire les marmottes... Et j'ai eu envie de calligraphier cette petite phrase sur un coquelicot dessiné pour remercier Madame le Professeur de Solfège qui, bien qu'enceinte d'un nombre assez avancé de mois , a pris en charge toute l'organisation matérielle, musicale, chorégraphique, etc... de ce spectacle...

bonne journée

mercredi 7 octobre 2009

Goutte à goutte...

Bonjour,

Voici... venu... le temps des essais... des essais de gouttes... Oui, il fallait bien que cela arrive un jour après ceci et cela... Il fallait bien que je me fabrique un "répertoire de gouttes" pour savoir lesquelles utiliser en cas de nécessité... Je m'étais dit que j'allais essayer de tester différentes hauteurs de "lâcher de gouttes" afin de voir à partir de quelle hauteur la goutte prenait une forme intéressante SANS aller se jeter n'importe où sur la feuille, ce qui signifie en général exactement là où vous ne voulez pas...

J'ai donc sorti ma pipette, mon flacon d'encre (oui, verte, bien sûr, je n'allais pas faire des essais avec une couleur que j'aime bien, donc que j'utilise souvent et dont j'aurais pu manquer ultérieurement, je n'ai qu'un neurone, certes, il est fatigué, certes, mais il peut encore servir à l'occasion...) et ma grande règle...

Et j'ai laissé goutter la pipette... tous les cinq centimètres... Inutile de vous dire que plus c'est haut, plus la goutte s'écrase et prend forme, plus il y a de "petites projections" autour... moins vous contrôlez la zone de chute...


Néanmoins -et oreilles en plus- les gouttes restent régulières, ce qui peut-être intéressant... mais peut-être un peu trop semblables, ce qui peut l'être un peu moins... bref... de toute façon, tout dépend de l'effet recherché alors...

Dans un commentaire, Nathalie m'a fait part d'un point de son expérience en matière de gouttes et nous arrivons là dans un registre tout à fait différent... Ainsi donc, j'ai posé délicatement et très précisément ma goutte exactement là où je la voulais (bon ok, sur la feuille d'essais, cela n'a pas la moindre importance, mais sur les travaux, ça en aura !) puis j'ai mis un gant (Oui, là, ok, on arrive dans ma zone d'inconfort : il n'est pas question que je salisse volontairement mes mains avec de l'encre !) et j'ai écrasé, pulvérisé, choisissez le mot que vous voulez, la goutte d'un coup sec, plus ou moins fort, plus ou moins rapidement, de plus ou moins haut... mais en fait, c'est la force qui fait la différence, et la rapidité quand j'ai écrasé deux ou trois gouttes successivement...


Les gouttes sont moins "lisses", moins semblables... Nathalie disait "plus vivantes" et bien je crois qu'après les essais j'ai mieux compris ce que signifiait "vivante" pour une goutte... Mam'zelle Marmotte les trouve "plus drôles"... Ce n'est pas faux... Elles sont plus dynamiques, ont davantage de prestance, donc de présence... Sans compter qu'écraser des gouttes a un côté délicieusement régressif... ;)

La technique d'Isabelle est davantage... comment dirais-je... aléatoire... Typiquement le genre de techniques où j'ai tendance à placer la goutte exactement partout sauf à l'endroit où je la voudrais... Mais si l'on désire un effet aléatoire justement, c'est plutôt efficace...  Tremper la plume dans l'encrier et secouer d'un geste (ou plus) assez brusque(s) le porte plume sur ma feuille ou autre support au dessus de l'endroit où il est prévu qu'elle tombe( la goutte) ;-) ! Evidemment les retombées ne sont pas toujours très précises ! Mais souvent cela donne des choses intéressantes !

Le répertoire de gouttes/tâches s'est enrichi de trois techniques... ;) Ok, il est parti de zéro, mais il faut bien démarrer... Je crois bien que la deuxième est bien plus intéressante... Si vous en connaissez une autre... n'hésitez pas à la partager... ;)

J'ajouterai bien la technique du pulvérisateur pourri... certains de mes pulvérisateurs ont tendance à laisser tomber des gouttes par-ci, par-là, en plus de la jolie nébuleuse que je préférerais avoir... Certes, c'est encore plus aléatoire puisqu'il faut que le pulvérisateur soit assez pourri mais pas trop et que la zone de chute de la gouttes n'est pas garantie... ;) Mais en partant sur un grand format à recycler en cartes, c'est jouable... (Edit du 23/03/2014)

Bonne journée et merci encore Nathalie et Isabelle.

dimanche 27 septembre 2009

Voir un univers...

Bonjour,
C'était reprise des cours de calligraphie aujourd'hui... La consigne était "vers le petit"... Ca me va bien... un format qui ne prend pas trop de place, qui n'encombre pas l'espace, qui ne nécessite pas une grosse infrastructure pour le regarder, ni pour le ranger... Non vraiment, ça me va bien...
Le corollaire du "petit format" cependant est un peu plus difficile à maîtriser... En effet, le plus logiquement du monde, qui dit "petit format" dit "petite écriture" et par conséquent "petite plume"... C'est là que le bât blesse...
Pas de traitement de faveur, même avec une petite plume, il faut respecter l'angle... Même avec une petite plume, il faut mesurer les lignes avec précision... Même avec une petite plume, il faut des pleins et des déliés... Peut-être même... Davantage avec une petite plume...
C'est là que ça se gâte...
Cela faisait longtemps que je voulais écrire ces quelques vers... Presque deux ans en fait... J'avais fait un premier essai, mais trop... grand... raté... oublié longtemps... découpé... recyclé... dans une callifusion... Alors ok, ce n'est toujours pas parfait mais je l'aime bien quand même... Celui-là, je vais le garder... Exactement les couleurs qu'il fallait... Toute simple, toute bleue... Enfin tout de même un léger dégradé dans le bleu, hein ? faut pas pousser ! Si ce screugneugneu de cyan avait voulu être un peu plus coopératif, c'eut été parfait... L'encre ne se déposait pas, c'est d'un pénible, ou alors il fallait trop charger la plume et du coup, faisait un gros pâté au lieu d'un élégant délié... pfffffffffffff Oui, j'ai bien appris que j'aurais pu doubler l'encre d'une goutte d'une autre espèce marque mais bêtement, vous savez comme on est... je me disais que ce n'était ni la plume, ni l'encre, ces instruments si parfaitement destinés à la Belle Ecriture, que ça ne pouvait être que moi qui me débrouillait comme une brêle...
Et pendant les séchages des essais de superposition (non transformés les essais), j'ai commis ces petits textes-là, textes issus d'un jeu de cartes... (non pas un jeu de sept familles !)
Voici donc le premier...
Et le deuxième... J'ai à nouveau testé la projection de gouttes, mais j'ai l'impression que je n'ai pas visé d'assez haut... la goutte manque de ... je ne sais pas comment cela s'appelle... Le problème étant que plus on vise de haut, plus on risque de ne pas viser au bon endroit... pfffffffffffff, c'est dur de faire une jolie goutte... Tiens je crois que je vais prendre des cartons et m'entraîner à différentes hauteurs pour voir à quel moment j'obtiens la goutte que je trouve jolie...

Dans tous les cas, il s'agit d'une écriture onciale, j'aime bien, elle est ronde... Bah, en fait, j'aime bien les autres aussi... il faut juste que j'apprenne à les utiliser en fonction de ce que je veux écrire et non pas en fonction de la dernière que j'ai utilisée en cours...
Maintenant c'est "soupe", puis "progressions, le retour" et autres "plans de travail"... Et quand j'en ai fini avec cela, je reviens admirer vos merveilles...
Bonne soirée et bonne semaine...

samedi 26 septembre 2009

Callifusion : Nouvelle lune

Bonjour,

Je n'avais pas encore réalisé ma callifusion que j'avais déjà reçu celle de Geneviève... Joli effet du kraft... J'aime beaucoup... mais pffffffffffffff, qu'est-ce que c'est joli... Comment voulez-vous que je fasse aussi joli moi ? re-pfffffffffffffffff


Alors il a bien fallu trouver une idée...

Tout d'abord, j'ai imaginé dessiner une lune et écrire par dessus la première partie du texte... J'ai fait un essai sur du kraft que j'avais en stock... Et bien il faut croire qu'il doit y avoir autant de kraft que de fromages dans notre pays... C'était sans avoir prévu que ce papier avait une fâcheuse tendance à siroter les encres... J'ai un peu paniqué en me demandant comment j'allais écrire par dessus la lune... J'ai bien songé à la gouache, mais ça ne se passait pas bien non plus... Oui, Aly, j'y avais pensé, mais il faut croire que je ne me suis pas bien débrouillée...

pfffffffffffffffff
Mais qu'est-ce que c'était que ce kraft "pas comme les autres" (enfin pas comme celui que j'avais) ?

J'ai donc fait un petit mot à ces dames pour les prévenir que j'attendais d'avoir une idée pour continuer... mais en retournant ranger mon matériel, l'idée est venue... puisque je ne pouvais pas écrire par-dessus, je n'avais qu'à écrire... autour pour éviter l'encrémie du papier... et toc !


Et voici de plus près... Je n'ai pas terminé la phrase, mais c'était fait exprès... en effet, la suite du texte m'inspirait une écriture plus aérienne, plus envolée, plus cursive... et je n'ai pas ça en stock dans mes compétences de débutante...
Je me demande quand même encore comment je n'ai pas réussi à utiliser la gouache... je sais pourtant bien que c'est l'élément à utiliser quand le papier absorbe trop...
Bonne soirée

mardi 22 septembre 2009

Mathilde et Camille

Bonjour,

Je voulais essayer d'écrire d'autres prénoms. C'est un peu plus court qu'un texte, cela prend moins de temps de surcroît quand le temps manque... mais surtout cela permet de travailler tout de même un petit peu... Cependant stocker des prénoms calligraphiés ne présente pas beaucoup d'intérêt... Alors que calligraphier des prénoms pour des demoiselles est déjà fichtrement plus intéressant.

Alors maintenant que les demoiselles ont reçu leur prénom... je peux les montrer...

Ainsi donc j'ai réalisé un "Mathilde" pour une jeune demoiselle qui avait une préférence pour "rose-violet"... Comme je trouve que l'encre colorex "prune" va très bien avec le rose... j'ai testé ces couleurs, avec une écriture onciale pour la rondeur...

J'ai testé également la maîtrise es gouttes mais je crois que j'ai du progrès à faire pour maîtriser à tous les coups... J'ai un peu trop "recommencé" à mon goût, même si "à faire et à refaire, on n'est pas sans rien faire..."

Donc puisque c'est une idée-cadeau, voilà un petit cadeau pour Mathilde. J'espère que cela lui plaira un peu...

Et pour la soeur de la demoiselle, un "Camille" aussi... Demoiselle Camille ayant posé une préférence qui était une difficulté supplémentaire... Mais la couleur "jade" a aidé à passer la pilule du "vert" choisi par la demoiselle... ;) "Jade" est un fort joli vert, peut-être le seul vert que je trouve beau... avec les pommes vertes, mais là, c'est uniquement pour le goût... J'espère que ce vert jade sera du goût de Camille...



Alors certes c'est un peu beaucoup la même composition, j'espère que les demoiselles ne m'en tiendront pas rigueur, mais j'en suis à l'étape qui consiste à tester une nouveauté pour voir si je peux encore tirer quelque chose, quelque chose à chaque fois... voire quelque chose d'autre si une idée supplémentaire venait s'ajouter... En l'occurence, au lieu de remplir le rectangle au pinceau comme pour ci-dessus, je l'ai rempli à la pipette avec des arabesques et tortillons... Parfois, le mouvement entraînait la pipette hors du rectangle et voilà...

Les prochaines seront des callifusions... eh oui... ou alors le travail du prochain stage... Bon, finalement, je verrai bien ce qui sera le plus avancé... ou ce que je pourrais montrer... sinon je repasserai quand j'en aurai fini avec cette screugneugneu d'inspection...

Bonne journée

lundi 14 septembre 2009

C'est bientôt...

Bonjour,

Qui dit nouvelle année scolaire dit également "reprise de la classe", "reprise du collège", "reprise des activités sportives", "reprise de la musique", "reprise de la panoplie de taxi"... bref... la rentrée comme tout le monde le sait, c'est "reprises en tous genres, garantie 100 % chronophage..." surtout quand il s'agit de la rentrée des autres... ;)
Donc la reprise des cours, c'est fait...C'est ce qui prend le plus de temps en fait... La reprise de la natation, c'est fait... Ok, difficilement, l'eau est froide, mais c'est fait... La reprise du tai chi, c'est pour après-demain... C'est bien une des deux choses à ne pas louper... Et sitôt après ou presque, c'est la reprise de la calligraphie... ...


Yep, j'ai réussi à transformer le fichier .pdf pour avoir une image
d'un fichier .jpg... pfiouuuuuuu, c'est compliqué tout ça...

Bah oui, ça fait pub, mais je peux faire ce que je veux, c'est mon blog... Et jusqu'à maintenant, Html lui-même n'a rien à trouvé à redire à mes propos...

Passez une bonne journée...

lundi 31 août 2009

Callifusion : Alphabet

Bonjour,

Vous souvenez-vous des callifusions ? De l'idée générale ?
Début juillet a eu lieu une rencontre du forum "Encre et Lumière" : des discussions, des démonstrations de techniques, des balades, des essais de fonds... et l'idée de faire partir une autre callifusion entre participants de la rencontre...
Après avoir longtemps tergiversé avec moi-même, j'ai décidé d'utiliser cet essai malgré deux trois choses qui me gênent... le fait que le rectangle ne soit pas parfaitement droit, le choix inadapté de l'écriture fine dans le rectangle (non elle n'est pas "mal écrite", ce n'est juste pas une "écriture calligraphique") et la goutte (l'art de la goutte "juste" est très difficile à maîtriser)...

J'ai donc ajouté à cet essai de fond un alphabet "onciale"...

Voilà un gros plan...


Il ne reste plus qu'à... J'attends la première de pied ferme ou plutôt de main ferme... Elle me laisse pantoise, mais j'ai déjà une idée... si, si ;)
Bonne journée
Véronique

lundi 8 juin 2009

Lettre enluminée, la fin...

Bonsoir,

Voilà, c'est gommé...

Et voilà le mot qui a été choisi... A dire vrai, je voulais reprendre le texte d'Aragon déjà calligraphié ici, mais il n'y avait pas de place pour six vers sur le format 24x32 ... Alors j'ai concentré à l'essentiel... Parce que finalement, c'est l'essentiel qui permet tous les possibles, n'est-il pas ? Enfin, pas pour tout le monde... :(

Et un gros plan pour mieux voir... Ca se trouve, il est même possible de l'entendre, la Parole, si elle a quelque chose à dire... Enfin si vous l'écoutez...

Un autre point de vue sur la parole...

Et un gros plan sur la panse du P... tout en étant un autre point de vue sur la Parole... En fait, j'avais surtout envie de tester différents plans pour photographier...

Bon... Et bien je crois que j'aime bien l'effet que les couleurs rendent... J'avais peur de finir avec des couleurs trop vives, un peu de rouge et de jaune, voire du vert... pour contraster... Finalement, j'aime bien mieux ces nuances de bleu.

Bonne soirée
Véronique

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...